KPMG 2020 : « La trajectoire fiscale a poussé les fumeurs hors du réseau du tabac, pas du tabac » (Seita)

KPMG 2020 : « La trajectoire fiscale a poussé les fumeurs hors du réseau du tabac, pas du tabac » (Seita)

Après la publication du rapport KPMG 2020 sur le marché parallèle, en France et en Europe (voir les 24 et 25 juin), Seita/Imperial Tobacco a répondu par un communiqué que nous reproduisons dans son intégralité.

Les recherches de KPMG dressent un bilan annuel de la consommation de produits du tabac.

La plus récente, publiée le 24 juin 2021, identifie deux phénomènes à l'horizon 2020 :
malgré plusieurs périodes de confinement et de couvre-feux, la part du tabac consommé en France qui ne provient pas de la filière tabac reste stable à 30,4 % en 2020 (contre 30,1 % en 2019) ;
les cigarettes contrefaites ont atteint 11,8 % de la consommation totale, soit une augmentation de plus de 600 % par rapport à 2019, correspondant à 6 milliards de cigarettes contrefaites sur le marché français.

•• Comment se répartiront les achats de produits du tabac en France en 2020 ?

Achats dans la filière tabac : 69,6% (-0,4 point par rapport à 2019)
Achats hors réseau tabac : 30,4% (+0,3% par rapport à 2019)
Achats hors taxes / frontières : 7% (-9 points par rapport à 2019)
Contrebande et contrefaçon : 23 % (+9,4 points par rapport à 2019) dont contrefaçon : 11,8 %

•• jea La France, cible de prédilection des marchands de cigarettes

Après avoir atteint le paquet de 20 cigarettes dans le réseau des buralistes à 10 euros, avec le taux de tabagisme le plus élevé d'Europe (31,8 %) et la fermeture des frontières empêchant les achats transfrontaliers, l'importance économique du marché français pour les trafiquants n'a grandi.

En 2020, près de 6 milliards de cigarettes consommées en France (sur un total de 50,83 milliards) étaient contrefaites. Ces 6 milliards représentent 58% du marché de la contrefaçon de cigarettes en Europe, plaçant la France en tête du podium.

•• Pour Hervé Natali, responsable des relations territoriales : " Malheureusement, l'explosion des cigarettes contrefaites n'est pas une surprise. Les contrebandiers en ont profité pour alimenter le marché français en proposant des produits contrefaits aux fumeurs qui achètent majoritairement à l'étranger.

" Outre le risque de consommer des produits échappant à tout contrôle sanitaire, cette criminalisation du commerce du tabac, qui s'apparente à celle des stupéfiants, pourrait avoir le même impact sur la sécurité des Français ; sans parler des milliards d'euros de recettes fiscales qui ne sont pas perçus par l'État. Le constat est simple : la trajectoire fiscale des 3 dernières années a malheureusement conduit les fumeurs à quitter le réseau tabac, mais pas le tabac. "

Découvrez aussi notre article sur la machine à tuber électrique

Source : www.lemondedutabac.com

  • Sirop des Fumeurs Bio - 250ml
    Sirop des Fumeurs Bio - 250ml   Le sirop des fumeurs aide à lutter contre les désagréments liés au tabac. De nombreuses études scientifiques ont...