L'AFP revient sur la verbalisation des acheteurs de tabac de rue

L'AFP revient sur la verbalisation des acheteurs de tabac de rue

Les acheteurs de cigarettes dans la rue risquent désormais une amende de 135 euros, une mesure qui devrait permettre de mieux lutter contre la traite des êtres humains, a déclaré jeudiAFP l'un des délégués du LREM à l'initiative de cette mesure (voir 26 et 20 décembre).

Les premiers PV pourraient être rédigés rapidement, le décret prévoyant cette 4ème classe d'infraction a été publié le 20 décembre et la mesure était attendue par la police dans les quartiers touchés par ce trafic, comme Barbès à Paris ou le centre de Marseille, a déclaré le député de Marseille Alexandra Louis.

•• " Les acheteurs doivent être autorisés "Qui peut obtenir une amende", poursuit le parlementaire et appelle " santé et sécurité publiques ".

" C'est la traite des êtres humains qui provoque beaucoup de violence et d'insécurité ", Encourage les fumeurs à fumer" à qui on propose des cigarettes dans la rue ", Et nuit aux buralistes." L'offre reste disponible tant qu'il y a une demande "Continue Mme Louis, qui veut" attaquer ce trafic sur tous les fronts ".

•• La contrebande de tabac est un phénomène énorme en France, alimenté à la fois par les importations organisées et le trafic local dans les zones frontalières: au cours des neuf premiers mois de l'année, les douanes ont intercepté 282,7 tonnes, soit une augmentation de 78% sur un an, selon Bercy.

Voir aussi notre article sur les tubes à cigarettes

Source : www.lemondedutabac.com