« Le vapotage doit faire partie de la nouvelle normalité » (Clément Atlan, RELX International)

« Le vapotage doit faire partie de la nouvelle normalité » (Clément Atlan, RELX International)

Nous publions une tribune qui nous est envoyée par Clément Atlan, Directeur Commercial France de RELX International (voir 21 mars 2022, 18 novembre 2021)

Bien que la plupart des restrictions imposées par les autorités sanitaires aient été levées, la pandémie a complètement bouleversé les habitudes de chacun, qu’ils soient professionnels ou privés.

•• Pendant la pandémie, l’industrie hôtelière, et donc les consommateurs d’e-cigarettes, ont été confrontées à une grande incertitude quant à la réglementation actuelle régissant la consommation de ces dispositifs à risque réduit.

Dans l’industrie, nous avons observé impassiblement que les autorités ont temporairement modifié la législation, entraînant une désinformation totale de la part des hôteliers et des consommateurs, utilisant dans de nombreux cas des politiques non couvertes par la législation actuelle et en étant victimes, comme c’est si souvent le cas avec consommateurs.

•• Après avoir surmonté cette période d’incertitude et après la récente levée des dernières mesures du passeport sanitaire le 14. Il y a encore un besoin de clarification concernant la réglementation actuelle pour les hôteliers et les consommateurs de l’industrie.

En France, la législation en vigueur autorise l’usage des cigarettes électroniques à l’intérieur et à l’extérieur des établissements, tout en limitant leur usage dans certains espaces : bâtiments publics, centres de santé, moyens de transport et aires de jeux pour enfants.

Dans d’autres domaines, et si l’on se concentre sur le secteur HORECA (hôtels, restaurants et cafés), c’est le propriétaire de l’établissement qui, selon la loi, peut ou non autoriser l’usage de la cigarette électronique.

•• Des études scientifiques sur le comportement des utilisateurs sont régulièrement menées dans le domaine du vapotage, dans le but évident de mieux comprendre les risques et bénéfices de l’utilisation de la cigarette électronique. Le Parlement européen est également la première assemblée élue au monde à reconnaître la réduction des risques de vapotage associés à l’usage du tabac grâce à l’utilisation alternative des cigarettes électroniques. (voir 15 avril 2022).

Sur la voie d’une nouvelle normalité, l’information et le bon sens doivent rester la base d’un usage consciencieux et responsable de la cigarette électronique. Dans le même temps, il est plus important que jamais de fournir à l’industrie des lignes directrices claires sur lesquelles les consommateurs et les détaillants peuvent compter.

Source : www.lemondedutabac.com