Nord/Pas-de-Calais : Réactivité de la gendarmerie et de la justice face au commerce du tabac ordinaire du Luxembourg

Nord/Pas-de-Calais : Réactivité de la gendarmerie et de la justice face au commerce du tabac ordinaire du Luxembourg

Pendant plusieurs mois, jusqu’en février 2022, trois couples – habitant Denain (Pas-de-Calais) et Férin (Nord) – ont réalisé de jolis bénéfices en vendant illégalement du tabac. Ce mardi 26 juillet, ils ont été condamnés par le tribunal correctionnel de Douai.

•• Les allées et venues étaient telles, à longueur de journée, qu’on ne pouvait même pas circuler librement dans cette discrète impasse de… Férin (1 500 habitants) où vivait un couple. En juillet 2021, un voisin dénonce enfin les gendarmes. La vidéosurveillance de la municipalité a été exploitée, des caméras discrètement installées dans l’impasse et les gendarmes ont rapidement identifié leur activité : la vente illégale de tabac, signale La voix du nord.

Les transactions ont eu lieu dans l’impasse (photo), au domicile du couple, parfois à la naissance … mais aussi avec la grand-mère de Sin-le-Noble, qui se chargeait impunément de stocker les pots de tabac », ne plus revoir sa petite-fille ». La jeune femme avoue avoir joué sur la corde sensible avec elle, mais aussi avec son compagnon. Elle l’a convaincu de se lancer dans la traite des êtres humains pour « s’en sortir financièrement “.

•• Les gendarmes ont installé un système de repérage sur la Mégane de l’homme et suivi ses déplacements. Très régulièrement, il chargeait du tabac dans une boîte à tabac. denier, juste derrière la maison d’un autre couple. Un ami d’enfance avait réussi à vendre du tabac du Luxembourg, c’est comme ça qu’ils ont commencé…

Ce commerce illégal avait tout d’une activité déclarée, vue de l’extérieur : comptes Facebook créés exprès, publicités sur Internet… Pour rentabiliser leur affaire, le duo de Denain avait besoin d’un chauffeur pour s’approvisionner au Luxembourg. C’est ainsi que leur locataire multiplia les déplacements pour ses propriétaires puis se lança à son compte avec sa femme.

•• Trois couples, trois équipes de revendeurs et une entreprise florissante. En fait, ils ont réalisé un bénéfice de sept euros sur chaque pot de tabac vendu. Le couple de Denain a avoué gagner environ 2 250 euros par mois grâce au trafic. Les profits des six prévenus s’élèvent à des dizaines de milliers d’euros et le ministère public ne sera pas dupe : ” il est difficile de croire que certains chiffres avancés par les prévenus “.

Le couple originaire de Denain a été condamné à la peine la plus sévère : douze mois de prison avec sursis simple et une amende douanière de 40 000 euros. Dix mois de prison avec sursis pour le couple Férin et 30 000 euros d’amende. Huit mois de prison avec sursis simple et 20 000 euros d’amende douanière pour le “chauffeur” et son épouse.

Voir aussi notre article sur les tubes pour faire les cigarettes

Source : www.lemondedutabac.com