Oise : toujours le secteur afghan des trafiquants de tabac

Oise : toujours le secteur afghan des trafiquants de tabac

Le 16 octobre, des douaniers sur la RN2 près de Lévignen (30 kilomètres au sud de Compiègne) ont intercepté un Afghan revenant de Bruxelles. Le conducteur avait maladroitement tenté de faire demi-tour en les voyant, mais sans succès.

Et les agents ont vite compris pourquoi… Non seulement il conduisait sans permis de conduire valide et sans assurance, mais il était dans son véhicule 63 boîtes, contenant chacun 50 paquets de cigarettes. Cela représente 630 kilos de tabac importé illégalement, selon le parisien. De quoi entrer directement comparution immédiate devant le tribunal de Senlisce 19 octobre.

•• C’est un ami qui m’a demandé de faire ce transport entre la Belgique et la région parisienne, il m’a dit que c’était légal », expliquait par l’intermédiaire d’un interprète des années 1940, domicilié à Bondy (Seine-Saint-Denis). Cet ami était sur la route juste devant lui et a essayé de l’avertir de la présence des douaniers, mais trop tard pour éviter le contrôle.

curieuse coïncidence, le 7 octobre dernierles douanes ont intercepté un autre citoyen afghan Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) avec 500 paquets de cigarettes.

Point commun : même résidence. ” Huit d’entre nous vivent dans le même appartement poursuit l’Afghan intercepté dans l’Oise, c’est la première fois que j’ai des cigarettes avec moi, généralement quand je vais en Belgique, c’est pour ramener du savon, du dentifrice ou de la lessive à revendre sur les marchés. »

•• Sans casier judiciaire, le passeur de cigarettes a écopé de 10 mois de prison avec sursis et d’une amende douanière, équivalant à 1,5 fois la valeur de la marchandise : 315 000 euros. Le véhicule dans lequel l’infraction a été commise a été saisi. (voir aussi 21 juillet 2022, 28 septembre 2021).

Voir aussi notre article sur les tubes à cigarettes

Source : www.lemondedutabac.com