OLAF : temps forts de la 25e conférence européenne contre la contrebande de cigarettes

OLAF : temps forts de la 25e conférence européenne contre la contrebande de cigarettes

La conférence du groupe de travail cigarette de l’Office européen de lutte antifraude (OLAF / voir 1er mars) s’est réunie à Bordeaux du 14 au 16 novembre pour la première fois depuis la crise sanitaire. Il a été organisé en collaboration avec la direction générale des douanes et des droits indirects.

Un communiqué de presse en présente les principales caractéristiques. Il en résulte une montée en puissance de la coopération européenne. Notamment dans le cadre du plan d’action douanier européen.

•• Cette conférence annuelle a été l’occasion pour les autorités répressives compétentes des 27 États membres de l’Union européenne, ainsi que des pays tiers, de partager leurs expériences en matière de lutte contre la contrebande de tabac au niveau opérationnel.

Ainsi – en plus des représentants des agences européennes et des organisations internationales (Europol, Frontex / Organisation mondiale des douanes) et les structures de coopération douanière et policière (KELBET / Équipe d’experts douaniers frontières terrestres est et sud-est et Améripol / Police Community of the Americas) – L’OLAF a associé la Géorgie, Israël, la Macédoine du Nord, la Moldavie, le Royaume-Uni, la Serbie, la Turquie et l’Ukraine aux travaux du groupe.

•• Plusieurs États ont présenté des opérations menées en coopération avec l’OLAF. A cette occasion, les échanges ont porté principalement sur les nouvelles tendances observées, les objectifs, les stratégies et les résultats des actions menées pour lutter contre le commerce illicite du tabac.

Une séquence en particulier a permis aux participants d’exprimer leur perception de laimpact de la crise liée à l’agression de l’Ukraine par la Russie et la Biélorussie, compte tenu notamment de la sensibilité de la frontière orientale de l’Union européenne au commerce du tabac.

•• L’accueil de cette 25ème édition a été l’occasion pour la Direction Générale des Douanes, à tous les niveaux, y compris judiciaire, de manifester son plein engagement dans la lutte contre le commerce illicite des produits du tabac, sous toutes ses formes, mais aussi sa volonté d’agir pour le développement de la coopération européenne.

Dans ce cas, les échanges entre experts des États membres et des pays tiers, ainsi que le soutien de l’OLAF dans la prévention de la fraude, sont des éléments essentiels de la stratégie douanière visant à mieux lutter contre la production, la contrebande et le commerce illicites des produits du tabac .

Cet axe fait l’objet d’un volet spécifique dans le cadre du 11e plan d’action européen des douanespar l’intermédiaire d’un action menée par les douanes françaises en collaboration avec l’OLAF et les douanes espagnoles, pour les deux prochaines années.

Cette action fera partie intégrante du prochain Plan d’action national de lutte contre le commerce illicite du tabac, qui sera dévoilé prochainement par Gabriel Attal, ministre délégué aux Comptes publics (voir le 22 octobre).

Voir aussi notre article sur les tubes à cigarette

Source : www.lemondedutabac.com