Paris: la contrebande de cigarettes attire les criminels

Paris: la contrebande de cigarettes attire les criminels

Châtillon-Montrouge (Hauts-de-Seine), Grigny (Essonne), Garges et Sarcelles (Val-d & # 39; Oise), marché Val-Fourré ou au rond-point de Vigne-Blanche aux Mureaux (Yvelines) ,. .. Ce n'est pas seulement à Barbès (Paris) que des paquets de cigarettes illégales sont offerts main dans la main aux clients …

Le Parisien / Aujourd'hui en France a mené l'enquête (double page dans l'édition papier du 9 décembre) sur ce trafic florissant en Ile-de-France, malgré les saisies, arrestations et condamnations.

•• Près de la gare RER Grigny (voir 28 janvier), fin novembre, après plusieurs semaines d'enquête, la police a arrêté quatre Guinéens ainsi que celui qui les avait livrés. Cet homme de 27 ans, qui habite dans le quartier Grigny 2, avait 50 000 cigarettes (250 cartouches) cachées dans un appartement en ville et dans le coffre d'une voiture détruite. Ce semi-grossiste s'est vu infliger une amende de 600 € avec sursis. Le lendemain, le parquet d'Evry a fait appel de cette décision (…)

Un certain nombre de vendeurs et une centaine de cartouches ont été impliqués dans une opération policière / douanière la semaine dernière Châtillon-Montrouge (Hauts-de-Seine), entre le terminus du métro et le tram T (voir 2 décembre 2019 et 2 novembre 2018). " Sauf que la sanction la plus sévère qui a été infligée est une amende de 350 euros et une interdiction de rentrer dans le secteur. Et l'un d'eux a été évalué sur place le lendemain! "Blâme le maire de LR Jean-Pierre Schosteck (…)

•• En réalisant des enquêtes dans des bacs publics, le cabinet d'audit KPMG note qu'à Stains (Seine-Saint-Denis), ces cigarettes illégales sont passées de 25% en 2018 à 30% au premier semestre 2019. Cela est encore plus évident à Saint-Denis (24% en 2018, 45% par rapport à 6 premiers mois de 2019) et Montreuil (27% en 2018, aujourd'hui 39%) où les vendeurs se sont installés près des gares. A Argenteuil (Val-d & # 39; Oise) il passerait de 25% à 34% sur la même période (…)

•• mais Paris reste le bastion (voir 16 novembre 2018). La brigade spécialisée dans la vente de rue, composée de 24 fonctionnaires, a été saisie entre le 1er janvier 2019 et le 31 octobre 19 000 colis dans son seul quartier de Paris. 140 personnes ont été arrêtées dans le cadre de cette traite d'êtres humains. La plupart d'entre eux ont fait l'objet d'une "procédure simplifiée" qui permet d'éviter de surcharger les tribunaux et de saisir les marchandises illégales puis de les déverser.

La plupart des arrestations sur les voies publiques ne concernent que les «petites mains», généralement dans une situation administrative délicate. L'échelon supérieur est rarement visible sur la voie publique et n'est donc pas très préoccupé par les contrôles.

L'été dernier, 1,4 tonne de tabac a été retrouvée dans la boîte d'une «infirmière» ou «semi-grossiste». La police se concentre donc principalement sur les récidivistes, a expliqué Emmanuelle Oster, commissaire départementale.

•• Ile-de-France est fourni par deux secteurs principaux : d'abord celle deAlgérie, avec des cigarettes de contrebande, achetées localement et revendues aux grossistes aux alentours de 3 euros. Les colis portent ensuite des inscriptions en arabe.

Mais maintenant il y a Industrie d'Europe de l'Estplutôt avec faux. Parce que le banditisme a parfumé la bonne veine. Dans les pays de l'Est, des équipes précédemment spécialisées dans les vols ou les proxénètes ont investi ce marché clandestin du tabac et remplacé la mafia chinoise, qui dominait auparavant la contrefaçon de cigarettes.

Dans les entrepôts L'Ukraine, Slovaquie, Pologne, les cigarettes sont fabriquées pour 70 à 80 centimes par paquet et seront vendues 3 euros en France au premier maillon de la chaîne. Pour preuve, un hangar avec une fausse usine a été démantelé en Slovaquie fin septembre. Les faux numéros de série imprimés sur les colis produits là-bas étaient les mêmes que ceux en vente à la gare de Châtillon-Montrouge.

Ils sont parfois rapprochés de l'hexagone. Après le démantèlement d'un entrepôt La Belgique (voir 28 novembre) les autorités belges ont rappelé que 30 entrepôts illégaux ont été démantelés en Europe au premier semestre 2019 ".

Découvrez aussi notre article sur la tubeuse électrique

Source : www.lemondedutabac.com

  • Lampe de table design moderne PARIS 43cm or Lampe de table
    N° d'article : 10034 Informations sur le produit Couleur Abat-jour : or Pied : argenté Matériau Abat-jour : Tissu (100 % polyester) Pied : métal Détails du produit l'abat-jour en tissu délicat scintille élégamment en or le design froncé du tissu attire tous les regards le pied argenté confère à la lampe son flair moderne Éclairage : non compris dans la livraison ! Douille : E27 max. 40 watts Nombre d'ampoules : 1 Pour un éclairage de style Avec cette lampe de table moderne, c'est un véritable bijou qui s'installe chez toi. La lampe convainc par son design puriste et la combinaison de matériaux de haute qualité. L'abat-jour en tissu délicat a été conçu dans un ton doré brillant et forme ainsi un contraste harmonieux avec le pied en métal argenté. Glamour et modernité réunis - cette lampe de table montre comment cela fonctionne ! La lampe de table peut être utilisée de différentes manières Cette lampe moderne est toujours là lorsque tu as besoin d'un éclairage d'ambiance dans ton intérieur. Que ce soit dans le salon, dans la chambre à coucher comme lampe de chevet ou dans ton bureau : la lampe de table assure une lumière non éblouissante dans chaque pièce. Tu peux la combiner avec des styles et des meubles très différents - essaie simplement ! Notre conseil : en combinaison avec le lampadaire assorti, la lampe de table est particulièrement élégante.