Parlement européen : forte pression pour une révision de la directive tabac

Parlement européen : forte pression pour une révision de la directive tabac

Nous avons discuté du tabac et de la directive tabac – mais aussi des nouveaux produits – le 15 juillet au Parlement européen, avec la présentation par l'eurodéputée française Véronique Trillet-Lenoir (Groupe Renew auquel elle appartient en tant qu'eurodéputée LREM) d'un rapport sur la lutte contre le cancer (sous un « comité spécial contre le cancer » / BECA) dont elle est le rapporteur.

Extraits des débats.

•• Véronique Trillet-Lenoir (Renouveler)

Basé sur la proposition de la Commission, notre plan comporte trois axes principaux : le contexte, les domaines d'action, les moyens d'action (…)

1,3 million de décès par cancer (en Europe) par an, dont 6000 enfants, c'est le contexte. Il faut aussi écouter les générations futures qui veulent être protégées et les survivants, qui sont au nombre de 12 millions chaque année. Les taux de mortalité baissent grâce à l'innovation et aux campagnes de dépistage, mais les cas augmentent en raison de l'allongement de la durée de vie (…) Nous proposons un objectif fort pour le tabagisme : une génération sans tabac d'ici 2040 (…)

•• Peter Liese (Allemagne / Parti populaire européen)

Point important, je n'ai pas le temps de rentrer dans tous les points, mais il est clair que je suis d'accord avec ce que dit Véronique dans son projet de rapport, le tabac reste le plus gros problème.

Nous devons mener le combat par différents moyens et Véronique a une approche modérée pour réduire les problèmes ; beaucoup de gens disent qu'ils n'ont pas beaucoup de problèmes avec le tabac, mais les enfants ne devraient pas commencer à fumer, ni avec des cigarettes électroniques ou quoi que ce soit d'autre (…)

•• Nicolás Gonzalez Casares (Espagne / Socialistes et Démocrates)

Nous allons déposer des amendements, notamment sur les mesures préventives. Nous devons également enregistrer les dates de révision de la directive sur le tabac et indiquer que l'alcool est un autre problème (…)

•• Pietro Fiocchi (Italie / Conservateurs et réformistes européens)

Sur le tabac, nous sommes d'accord avec Peter Liese, une distinction doit être faite entre le tabagisme traditionnel et les nouvelles façons de fumer. Il existe des données en provenance d'Italie qui indiquent qu'il y a une baisse du nombre de fumeurs, mais une énorme augmentation de l'alternative aux cigarettes électroniques, nous devrons donc voir comment cela se produira à l'avenir. Mais il est prouvé que l'alternative au tabac réduit le risque de cancer (…)

•• Véronique Trillet-Lenoir

Monsieur Liese, je vois que vous êtes d'accord avec M. Fiocchi sur : la nécessité de mettre en avant les alternatives au tabac qui sont nombreuses, et parmi lesquelles on retrouve la e-cigarette trouver. Pietro Fiocchi, nous avons déjà parlé des sujets qui vous tiennent à cœur. Oui, nous aurons des discussions sur des thèmes de prévention, sur des alternatives au tabac. J'ai pris en compte certains de vos commentaires (…)

•• Manuela Ripa (Allemagne / Verts)

J'aimerais que ce rapport examine de plus près le tabac. En particulier, l'étiquetage sur les paquets de cigarettes (…)

•• Sara Cerdas (Portugal / Socialistes et Démocrates)

Je voudrais renforcer le point sur la lutte contre le tabac, mais aussi l'abus d'alcool, des perturbateurs endocriniens pour réduire l'exposition à ces facteurs aggravants du cancer (…)

•• Bronis Rope (Lituanie / Verts)

Sur la base de ce document, nous devons faire une percée. Je sais qu'il y a un problème de tabagisme dans les familles, il y a des restrictions dans les lieux publics, mais les restrictions dans les familles seraient importantes (…) Nous devons également limiter la publicité sur le tabac. Les différences de prix entre les États membres sont également un problème, les taxes indirectes devraient être harmonisées pour empêcher les gens de faire leurs achats de l'autre côté (…)

•• Maria Arena (Belgique / Socialistes et Démocrates)

Nous devons prévenir les causes de ces cancers. 40 % des cancers sont évitables. L'UE a les compétences pour lutter contre le tabagisme. Nous devons éviter l'exposition aux cancérogènes dans nos produits de consommation (…)

•• Johan Danielsson (Suède / Socialistes et Démocrates)

La prévention doit être responsabilité sociale, pas seulement individuelle. Avant l'interdiction de fumer dans les restaurants, les serveurs étaient les plus exposés (…)

•• Michèle Rivasi (France / Verts)

j'ai particulièrement aimé les mesures préventives précises contre le tabac et l'alcool (…)

Voir aussi notre article sur les tubes pour faire les cigarettes

Source : www.lemondedutabac.com