Pyrénées-Orientales : ces frontaliers qui veulent rouvrir une route pour acheter du tabac espagnol

Pyrénées-Orientales : ces frontaliers qui veulent rouvrir une route pour acheter du tabac espagnol

Catalans français et espagnols réclament la réouverture d’une petite route reliant la France à l’Espagne par le col de Banyuls, dont la fermeture depuis janvier 2021 va doubler voire tripler le temps nécessaire pour rejoindre l’autre versant des Pyrénées. C’est ainsi qu’un envoi commence AFPsigné Daniel Martinez dont nous reprenons des extraits.

Cette fermeture visant à lutter contre le terrorisme et l’immigration clandestine est « bêtises administratives », los Pierre Becque, président de l’association des Albères (le massif où se situe le col, ndlr) sans jante, appuyant sa main sur l’un des rochers placés près du col pour barrer la route (…)

Alors que les frontaliers espagnols ou les saisonniers passaient par le col pour gagner du temps, de nombreux habitants de Banyuls ont emprunté la petite route pour faire leurs courses côté espagnol et y acheter des cigarettes ou de l’alcool à meilleur prix.

•• Le maire de Banyuls-sur-Mer, Jean-Michel Solé, dénonce “une atteinte aux libertés individuelles et commerciales” et rappelle les “liens forts” entre sa commune et Epolla, l’un des villages espagnols proches du col (…)

Derrière le bar – estanco d’Espolla, Cristina Juanola confirme : « les habitants de la région de Banyuls, qui jadis traversaient le col, le font désormais par les postes frontaliers de Port Bou ou de La Jonquère et s’y arrêtent aux tabacs/estancos ou cafés ‘ déplore-t-elle.

•• Comme d’autres préfets des Pyrénées, celui des Pyrénées-Orientales a interdit la circulation à cinq postes frontaliers, dont le col de Banyuls, à partir du 11 janvier 2021, invoquant “la menace terroriste” et “les mouvements en cours” d’immigrés. Cette interdiction faisait suite à l’arrivée dans le département, le 5 novembre 2020, du président Emmanuel Macron, qui avait annoncé un durcissement des contrôles aux frontières.

Interrogé par leAFPLa préfecture des Pyrénées-Orientales a confirmé la réouverture d’un des cinq cols en mai 2021, mais n’a pas commenté les demandes de réouverture de celui de Banyuls.

•• D’Epolla au col, le trajet en voiture dure environ quinze minutes. La route serpente à travers les vignes et les sous-bois avant d’arriver aux blocs qui coupent le passage. Un quart d’heure de plus suffirait pour rejoindre Banyuls-sur-Mer. Par d’autres routes, il faut compter entre une heure et une heure et demie, selon la saison, pour Epolla-Banyuls.

En pratique, les piétons, les vélos et même certains véhicules peuvent passer par le col, malgré les rochers érigés de l’autre côté de la route. Arrivé côté français, un conducteur de 4×4 tourne le volant de quelques tours, recule de quelques mètres puis passe un petit chemin très raide côté espagnol (…)

Source : www.lemondedutabac.com

  • Wonderbox Repas proche de Andorre
    Non, ne refusez pas cette invitation au voyage dans les Pyrénées-Orientales ! Vous manqueriez une cuisine de tradition mêlée à une forte inspiration catalane. Très proche de la frontière espagnole, ce restaurant montagnard vous démontrera le talent du Chef, qui allie cuisine gastronomique et produits régionaux. Émerveillement culinaire assuré !<br /><br /> Cette activité comprend :<br /> Un repas par personne (amuse-bouches + entrée + plat + fromages + dessert)