Retour d’Andorre : Parcours d’un passeur ordinaire (Tarn-et-Garonne)

Retour d'Andorre : Parcours d'un passeur ordinaire (Tarn-et-Garonne)

Cela faisait plusieurs mois que les gendarmes de Nègrepelisse (près de Montauban) surveillaient les allées et venues et le téléphone d’un habitant d’une cinquantaine d’années soupçonné de vendre illégalement des cigarettes et de l’alcool de la Principauté en contrebande. d’Andorre.

Grâce à des informations anonymes, les militaires ont réussi à l’identifier et l’ont arrêté à sa sortie du travail le 17 octobre la cargaison. Les perquisitions de sa maison se sont avérées fructueuses. Jusqu’à 96 paquets de cigarettes retrouvésles gendarmes ont également trouvé 48 bouteilles de whisky et 3.240 euros en espèces, dont 2.000 euros cachés dans un radiateur, sans oublier un carnet avec des dettes et des commandes notées.

Au début j’achetais des cigarettes pour mes enfants, ce sont de gros consommateurs «Défendre l’intimé pour la tribunal de Montauban le 18 octobre en comparution immédiate. Contrairement à d’autres passeurs similaires, il n’est pas chômeur et a même un CDI chez un grossiste en alimentation à Montauban.

Il a néanmoins reconnu se rendre au Pas-de-la-Case en Andorre une fois par mois et a confirmé qu’il exerçait ce métier depuis au moins un an et demi, toujours pour aider ses enfants, dont l’un est au chômage. Le tribunal a suivi les réquisitions du parquet et a condamné le prévenu à 6 mois de prison, 1 300 euros d’amende et la confiscation de tous les timbres, y compris l’argent retrouvé.

Source : www.lemondedutabac.com