Retour d’Andorre : Procédure similaire pour deux Sri Lankais remontant vers les grandes villes (Haute-Garonne)

Réaménagement / Achats à la frontière: les gendarmes vérifient à la frontière avec Andorre

Tous deux de 39 ans, de nationalité sri lankaise, affirment ne pas se connaître… Pourtant, il existe de nombreuses similitudes entre ces deux affaires de détention et de contrebande de tabac, jugées par le tribunal de Saint-Gaudens (Haute-Garonne), selon L’émission Midi.

•• Le 29 mai, à Cierp-Gaud (à 22 kilomètres de Saint-Gaudens), les premiers avaient tenté de faire demi-tour lorsqu’ils ont aperçu des douaniers. En vain : soit une mention de 510 paquets de cigarettes pour les douanes plus 185 euros en espèces (voir 2 juin).

Venu de la région parisienne, en transit par l’Andorre, il livrerait, selon ses dires, cette marchandise à Toulouse moyennant un “salaire” de 1 000 euros qu’il n’a jamais perçu. Ses conseils faisaient état de difficultés financières pour ce père de 5 enfants “qui n’apprécie pas la gravité des faits”.

•• Un mois et demi plus tard (5 juillet), le second est contrôlé à Barbazan, à 12 kilomètres de Saint-Gaudens) : 500 paquets de cigarettes et 295 euros en liquide sont saisis. L'”affaire” devait lui rapporter 700 euros pour une livraison en région parisienne. Il n’a rien touché non plus (voir 8 juillet).

Une procédure similaire à la précédente pour ce récidiviste avait déjà été sanctionnée en 2018 pour 300 cartouches importées illégalement.

•• Pour le douanier ; il n’y a pas de doute” sur un système bien huilé, avec une voiture de tête et actions “conscientes”. Le substitut du procureur général confirme : doit arrêter ce commerce organisé par des réseaux étendus “.

Après concertation, tous deux sont reconnus coupables et condamnés à 8 mois de prison avec sursis. Le premier défendeur doit s’acquitter d’une amende douanière de 52 020 EUR et le second de 51 000 EUR.

Voir aussi notre article sur les tubes pour faire les cigarettes

Source : www.lemondedutabac.com

  • RugVista 250X300 Tapis Uni Tissé À La Main Laine Marron Foncé Grand
    Ces tapis sont tissés essentiellement dans la ville indienne de Dorri mais leur fabrication se fait aussi dans d’autres régions. Il s’agit d’un tissu kilim indien tissé avec de la laine. Ces tapis ont deux faces identiques, ce qui veut dire qu’il suffit de les retourner quand on fait une tache. Cliquez ici pour en lire plus sur les tapis Indiens...