Tarn-et-Garonne : le passeur de cigarettes peut le reprendre…

Douanes Seine-Maritime : "un montant de 271 000 euros sur le marché illégal" (résultats d'une journée de saisies)

Un ressortissant franco-indien de 47 ans, incarcéré la veille pour contrebande de cigarettes, n’a pas anticipé son procès le 26 avril à Montauban, selon L’émission Midi

Ce responsable de stock d’une société de vente e-commerce de Seine-et-Marne, qui vit avec sa famille en France depuis 1999, avait été intercepté deux jours plus tôt par des douaniers au péage de l’A20 au nord de Montauban.

Dans le coffre de son véhicule, les fonctionnaires ont trouvé 400 paquets de cigarettes achetés à un fournisseur sur le marché parallèle de Toulouse

Après avoir livré trois versions différentes lors de sa garde à vue et de sa garde à vue, le quadragénaire a eu un contact du marché parallèle d’un quartier du sud de Toulouse. Ce contact lui aurait été donné à Paris, d’où il descendit le jour du contrôle douanier.

Pour payer les 18 000 euros du lot de cigarettes de contrebande, il aurait « a utilisé de l’argent de l’Inde (provenant d’un héritage familial) pour régler son crédit “. Il recevrait 2 000 euros pour l’opération.

Le procureur de la République, qui doutait de la crédibilité des déclarations et surtout de l’origine des fonds, a requis 6 mois de prison et une amende douanière de 40 800 euros. Après avoir délibéré, le tribunal, sensible aux arguments de la défense — et aux « larmes sincères » de l’accusé selon les mots de son avocat — a vu son amende divisée par six.

Après six mois de prison avec sursis, le passeur n’a été condamné qu’à 13 600 euros d’amendes douanières sans que son véhicule ne soit saisi.

Voir aussi notre article sur les tubes à cigarettes

Source : www.lemondedutabac.com