Valenciennes : bilan du procès d'un trafiquant de cigarettes contrefaites

Valenciennes : bilan du procès d'un trafiquant de cigarettes contrefaites

Revenons au procès de ce faux trafiquant de cigarettes, qui s'est déroulé le 16 août à Valenciennes (voir 31 juillet et 17 août), rapporté par Magali Rigaut dans La voix du nord.

Avec des précisions supplémentaires sur un aspect inédit du marché parallèle : les cigarettes contrefaites distribuées via les réseaux sociaux. Ceci au milieu de la zone frontalière…

Trois euros le paquet de cigarettes contre dix chez le buraliste. Adam Berzin s'est rapidement constitué une petite clientèle avec ses tabacs à prix cassés. C'était en novembre 2020. Neuf mois plus tard, il se présentait devant le tribunal de Valenciennes, notamment pour trafic de cigarettes et de stupéfiants contrefaits.

•• Trois ans de prison, avec maintien en détention, ont été prononcés contre lui hier. Les amendes cumulées s'élèvent à 15 500 euros.

Entre l'apogée et le glas, cet Anzinois de 22 ans a grillé ses ailes en s'épanouissant. Les gendarmes du service d'enquête de Lille vont rencontrer son compte Snapchat après une information. Lors de perquisitions effectuées chez lui fin juillet, pêle-mêle, sont découverts : 942 paquets de cigarettes, plus de 10 000 euros (cachés sous l'évier), des armes, des munitions, du cannabis et ses déclinaisons, de l'ecstasy, de la cocaïne.

Selon l'enquête de gendarmerie, plusieurs milliers de colis contrefaits seraient passés pendant la période de prévention. Les noms du fournisseur de tabac et des livreurs de drogue sont laissés sur place par "crainte de représailles".

•• C'est que la taille du carnet de commandes, dira-t-il au président, a suscité la convoitise des trafiquants d'une autre ampleur. " Les gens ont vu mon entreprise fonctionner et m'ont mis la pression. Ils sont venus chez moi et ont déposé des armes et du cannabis. "

Le cœur de l'histoire reste flou. Le suspect avait commencé à vendre des cigarettes contrefaites pour mettre du beurre dans des épinards et payer 3 000 euros de prison.

• " Et tu les as payés ? demande Alice Cohen Sabban, qui représente les intérêts des buralistes de Valence et de la région.
• " Oui. "
• " Et tu as continué ? "
" Oui. Tout a été dit.

Après les trois ans qu'il a fallu à la députée Aurore Jean-Baptiste, Mélanie Duez, l'avocate de la prévenue, se souviendra que " aucun objet de valeur n'a été trouvé dans sa maison. Il s'est engagé sur la voie de la délinquance, mais a été dépassé ".

Voir aussi notre article sur les tubes pour faire les cigarettes

Source : www.lemondedutabac.com

  • No Name Porte 3 cigarettes Violet
    Parfait pour ranger vos cigarettes électroniques, ce support vous permettra d'en ranger 3 à la fois !