Vaping: parmi les nouveaux mots qui racontent la décennie (Le Figaro)

Etats-Unis: "Vape, une grande industrie" (Trump)

Dans sa dernière édition 2019 Le Figaro a consacré deux doubles pages à ces néologismes apparus au cours de la décennie 2010-2020 et montrent les changements que la société traverse aujourd'hui. Parmi les vingt choisis (vegan, bistronomie, milléniaux, surdimensionnement, émoticône, etc.) … vapotage.

Avec la définition suivante, assez bien emballée et signée par Tristan Vey, un grand journaliste dans la science / médecine de la vie quotidienne:

" Du verbe "vapoter" qui, selon Larousse, signifie "fumer une cigarette électronique".

Le terme vient du latin "vapeur" et signifie "vapeur d'eau, expirez, fumée" et dans la langue de l'ère impériale "chaleur".

Le succès du mot a été si grand qu'il a pu remporter son ticket d'entrée pour Larousse en 2015.

Contrairement à une cigarette conventionnelle, vous ne «fumez» pas avec une e-cigarette, mais vous la «vapotez». Si un nouveau mot a été utilisé, c'est parce que son fonctionnement n'est pas basé sur un phénomène de combustion, mais sur l'évaporation.

Une résistance, alimentée par une batterie, chauffe un liquide aromatisé qui contient (ou ne contient pas) de nicotine. La vapeur générée apporte plus ou moins les mêmes sensations que la fumée de cigarette, les innombrables cancérogènes et toxines pour le cœur et les artères moins.

Donc, fumer tue mais vapoter? Les données à long terme manquent toujours, mais elles ne peuvent pas être pires que les cigarettes traditionnelles, selon les spécialistes du tabac.

En fait, c'est devenu l'arme numéro un pour aider les gens à arrêter de fumer. "

Source : www.lemondedutabac.com

  • RESURRECTION Sablés BIO Roquefort AOP & Noix du Périgord AOP
    Après plusieurs mois de travail, on est (extrêmement) FIERS de vous présenter un de nos petits nouveaux... Parmi eux, nos petits chouchous qui associent le roquefort AOP avec la noix du Périgord AOP pour un résultat gourmand au possible ! 100% d’ingrédients français, sans sucres ajoutés ni beurre pour réduire de 61% les acides gras saturés : que demander de plus ?