Vapotage : « Des alternatives plus sûres à un prix abordable » (RELX International)

Vapotage : « Des alternatives plus sûres à un prix abordable » (RELX International)

RELX International (voir 12 juillet et 28 avril) met en garde les autorités de tous les pays concernés contre une augmentation de la taxation des produits de cigarette électronique dans un avis que nous joignons.

Un pas dans cette direction rendrait ces alternatives plus sûres au tabagisme tout aussi chères que les cigarettes de tabac. Une fiscalité plus élevée pourrait stimuler la croissance de l’activité du marché noir, mettre en danger la santé des consommateurs, réduire les recettes fiscales du gouvernement et faire de la ville/du pays une option moins attrayante pour l’investissement et l’entrepreneuriat.

•• Ces dernières années, les prestataires de soins de santé nationaux, y compris le National Health Service (NHS) du Royaume-Uni, ont reconnu les produits de cigarette électronique comme une alternative plus sûre aux cigarettes de tabac, selon des recherches scientifiques. Ils ont également souligné son utilisation comme moyen “d’aide au sevrage tabagique”.

En revanche, l’Organisation mondiale de la santé avertit que le tabac tue jusqu’à la moitié de ses utilisateurs et est responsable de la mort de plus de huit millions de personnes par an. Le tabagisme peut également mettre à rude épreuve les systèmes de santé publique et les coffres publics, car il a provoqué des maladies telles que le cancer, les maladies cardiaques et la MPOC (maladie pulmonaire obstructive).

•• Étant donné les preuves de plus en plus nombreuses que les cigarettes électroniques sont une alternative plus sûre et/ou un outil permettant aux consommateurs d’arrêter complètement de fumer, il est logique que les autorités maintiennent un taux d’imposition inférieur à celui des produits du tabac.

Cela serait conforme aux meilleures pratiques mondiales en matière de taxes liées aux produits à haut risque par rapport aux produits à faible risque. Par exemple, les taxes sur les alcools à haut risque sont plus élevées que sur la bière ou le vin, et de même, les boissons à forte teneur en sucre sont taxées plus lourdement que les alternatives plus saines. Des recherches mondiales montrent également que les taxes prélevées pour éloigner les gens de l’alcool et des cigarettes (également appelées taxes de nuisance) frappent principalement ceux qui sont le moins en mesure de les payer.

Cela signifie que cette taxation entre en conflit avec l’un des huit principes de réduction des méfaits, qui appelle à «la fourniture sans jugement et sans coercition de services et de ressources aux personnes qui consomment des drogues et aux communautés dans lesquelles elles vivent pour les aider à aider réduire les dommages associés ».

•• Robert Naouss, directeur des affaires extérieures chez RELX Internationaldit: RELX International estime que les consommateurs adultes ont le droit d’accéder à des alternatives moins nocives aux cigarettes combustibles, plutôt que d’être obligés de les utiliser pour toujours ou de revenir à de vieilles habitudes/produits.

De même, il est important qu’ils ne soient pas poussés à envisager d’utiliser des produits du marché noir simplement parce qu’ils présentent une alternative moins chère aux produits légaux et réglementés..

Selon la Food and Drug Administration des États-Unis ou la Food & Drug Administration (FDA), les produits introduits en contrebande dans les pays et vendus sur le marché noir ne sont pas réglementés et de qualité douteuse. Ces produits peuvent même tomber entre les mains des jeunes et causer des problèmes de santé majeurs.

Dans des scénarios comme celui-ci, les gouvernements doivent faire face à la perte de recettes fiscales sur les produits individuels tout en puisant dans les réserves financières pour financer les établissements de santé qui traitent les maladies liées au tabac. Les autorités doivent également tenir compte du fait que la fiscalité et l’augmentation du commerce illicite peuvent faire fuir les investisseurs et les entrepreneurs qui souhaitent entrer sur le marché et créer des opportunités d’emploi, ce qui affectera les recettes publiques et l’économie.

RELX International estime qu’il est dans l’intérêt du gouvernement d’adopter une approche mesurée pour taxer les produits de cigarettes électroniques afin que les consommateurs puissent continuer à choisir des alternatives plus sûres à un prix abordable par rapport aux produits du tabac. »

Source : www.lemondedutabac.com

  • Olympia Pot À Lait Concorde Inox 85Ml
    Pot à lait Concorde inox 85mlUn collection simple à un prix abordable, en inox poli. Poignées doubles anti-chaleur.Plus d'informations:30 g