Vapotage : La CNCT demande l’interdiction des cigarettes électroniques jetables

Vapotage : La CNCT demande l'interdiction des cigarettes électroniques jetables

Selon une étude récente en France par leAlliance contre le Tabac (ACT), 13% des adolescents entre 13 et 16 ans ont déjà consommé des cigarettes électroniques jetables de type “puff”. Le Comité National de Lutte contre le Tabagisme (CNCT) rejoint leappel duAlliance que le . demandesinterdiction des cigarettes électroniques jetables. Ceci est annoncé dans un communiqué du CNCT que nous incluons.

Après des années de travail sur de nouveaux produits à base de tabac et de nicotine avec le Fonds de lutte contre les addictions, la CNCT a mené une étude sur l’opportunité et la faisabilité juridique d’une telle interdiction, indispensable tant du point de vue sanitaire qu’environnemental.

•• Plus d’un adolescent sur quatre est initié à la nicotine par une bouffée

Les chiffres rapportés par l’étude montrent que les traits réussissent indéniablement chez les adolescents de 13 à 16 ans :

66% d’entre eux déclarent avoir déjà entendu parler de ce produit ;
13% d’entre eux ont déjà consommé ce produit ;
9% d’entre eux ont déjà acheté ce produit, malgré l’interdiction actuelle de vente aux mineurs ;
25% d’entre eux estiment qu’il est facile de se procurer ce type de produit.

Les raisons de ce succès s’expliquent par la mise en place de stratégies marketing auprès des jeunes générations.

Ainsi, les fabricants de cigarettes électroniques jetables ont massivement recours aux plateformes numériques pour promouvoir leurs produits auprès des adolescents, ce qui constitue une violation délibérée de la loi..

La houppette est aussi un instrument spécifiquement adapté à ce jeune marché, notamment par les saveurs et le packaging attractif qu’elle propose. Pour la moitié des ados, les saveurs, originales et fruitées, sont le premier argument pour tester leur appétit.

•• L’installation du nuage de fumée : un constat confirmé par les missions du CNCT

Cette étude confirme l’analyse de la CNCT, qui constate depuis plusieurs mois l’émergence et la diffusion rapide des cigarettes électroniques jetables, dans le cadre de son projet dédié aux nouveaux produits du tabac et de la nicotine, financé par la CNAM, pour la lutte contre les addictions et ses missions d’observation en points de vente financées par la Direction générale de la santé (DGS).

Par exemple, en mai 2022, la CNCT signalait la présence de choux dans 70 % des lieux visités, ainsi que dans de nombreux kiosques parisiens et grandes enseignes de distribution, voire restaurants et magasins de décoration. (voir 19 octobre et 9 juillet).

Fort de l’ensemble de ces constats, la CNCT avait engagé une procédure judiciaire à ce sujet contre la société Liquideo, fabricant de produits de la vape et éditeur d’un site promotionnel et de comptes publicitaires sur les réseaux sociaux pour la marque Wpuff.

Le 16 septembre 2022, le président de la Cour de justice de Paris a condamné la société qui édite les sites « wpuff.com » et « wpuff.fr » pour publicité illégale en faveur du vapotage. Une décision qui porte un premier coup au marketing extrêmement agressif des cigarettes électroniques jetables à destination des jeunes (voir 21 septembre).

•• Une consultation interne du CNCT évalue la faisabilité juridique d’une interdiction

Avec l’ACT, la CNCT insiste sur l’urgence d’interdire la vente de ces produits dont le caractère addictif et porte d’entrée au tabagisme est désormais démontré. De plus, la croissance rapide de la consommation de cigarettes électroniques en général représente un nouveau problème environnemental. Dans le cadre des projets consacrés aux nouveaux produits, la CNCT évalue actuellement si l’interdiction des cigarettes électroniques jetables est une option juridiquement viable.

Pour le professeur Yves Martinet, « le développement des cigarettes électroniques jetables est associé à des dommages environnementaux évidents et comme les jeunes sont la cible principale de ces nouveaux produits, les bouffées représentent une menace majeure pour la santé en raison de leur nature hautement addictive. Les nuages ​​de fumée sont un obstacle supplémentaire à laObjectif du Président de la République d’atteindre une génération sans tabac, sans nicotine “.

Découvrez aussi notre article sur la machine pour faire soi même les cigarettes

Source : www.lemondedutabac.com

  • Marie Jeanne Vape Pen Penny Cocktail - Marie Jeanne- Genre : 10 ml
    Le Vape Pen Penny Cocktail 6% de Marie JeanneVous souhaitez découvrir le CBD ? Optez pour le Penny Haze de Marie Jeanne, une e-cigarette jetable au CBD prête à l'emploi. Une utilisation ultra simple qui ne recquiert aucune connaissance technique de la cigarette électronique. Une simple aspiration activera la chauffe du e-liquide contenu dans le Vape Pen ! Marie Jeanne a pensé à tout en intégrant un embout anti-séchage pour conserver le e-liquide. Avec ce pod, vous aurez la possibilité de vapoter jusqu'à 300 bouffées, ce qui corrrespond à 25 cigarettes classiques environ.Si vous souhaitez découvrir nos produits au CBD, c'est par ici.  - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -  AVERTISSEMENT: conserver hors de portée des enfants. Ne pas ingérer. Éviter tout contact pendant la grossesse et l'allaitement. L'utilisation constante peut causer une dépendance. Ne pas utiliser en cas de pathologie respiratoire ou cardiovasculaire. Le produit contient de la glycérine. La glycérine peut favoriser, par action déshydratante, l'apparition d'hyperglycémie et de glycosurie chez les consommateurs souffrant d'une pathologie diabétique. Consommer avec modération. Consulter les instructions spéciales/fiches d'information en matière de sécurité. Je m'engage à ne pas vendre de produits du vapotage aux mineurs de moins de 18 ans.